- OWEN WINGRAVE –

 

OPERA MAGAZINE

" Dramaturgie pertinente et efficace, beauté constante de la plastique, excellente direction d’acteurs : la salle pendant une heure trois quarts, reste fascinée par cette implacable descente aux enfers, pour réserver finalement le meilleur accueil au travail de premier ordre de Christophe Gayral et de son équipe ". François Lehel Mai 2013

 

FORUM OPERA

" Le metteur en scène Christophe Gayral et le décorateur Eric Soyer (superbes lumières d’une rare efficacité dramaturgique) proposent une lecture intemporelle qui résout les problèmes d’adaptation à la scène. (…) Cette production est totalement convaincante. Grâce à l’excellente direction d’acteurs de Christophe Gayral,(…). Familier de l’univers de Britten, le chef David Syrus emmène tout son monde avec dextérité, souplesse et inspiration. ". Elisabeth Bouillon 26/03/13

 

L'AVANT  SCENE  OPERA

" L'Opéra du Rhin (...) répare l'oubli dans lequel la France tient Owen Wingrave. La nouvelle production de l'OnR (...) réussit à rendre compte des différents aspects de l'oeuvre par la plus grande simplicité. Un minimum d'accessoires pour évoquer plutôt que pour décrire, un usage bienvenu de la vidéo, sont autant d'atouts pour se concentrer sur une direction d'acteurs qui s'intéresse à chacun en ne quittant jamais des yeux l'ensemble : la mise en scène de Christophe Gayral (…) sert l'oeuvre avec (…) justesse ". Chantal Cazaux 17/03/2013

 

FRANCE CULTURE  LES TROIS COUPS

" La nouvelle production répond en instaurant un climat dramatique, étouffant et mortifère qui passionne de bout en bout. Le climat dramatique (...) place le spectateur dans une concentration extrême, et ce d'autant plus que les chanteurs démontrent une cohésion d'ensemble impressionnante (...). Les vivats d'un public conquis par une direction naturelle et équilibrée (de David Syrus), attentive à chaque rupture, précise dans les variations ". Florian Coudeyrat 20/03/13

 L'ALSACE

" Huis Clos oppressant : dans un décor gris, minéral et carcéral du à Eric Soyer, Christophe Gayral fait évoluer les acteurs que semblent écraser le poids des traditions. (....) La sobriété du jeu délibérément rigide et austère laisse ainsi s'exprimer avec force un texte énergique d'un antimilitarisme radical ".

 

DNA

" Plus qu'un exercice de style : une oeuvre forte et de conviction ". Marc Munch 20/03/13

 

DNA REFLETS

" Owen Wingrave (....) porté par une vision universelle et intemporelle de la guerre ".

 

BADISCHE  ZEITUNG

" Magnifique production ".

 

DER  OPERNFREUND

" Le metteur en scène réussit une production qui vous atteint jusque sous la peau. Il ne faut pas rater cette passionnante soirée ". Manfred Langer 21/03/13

 

OPERA TODAY

Stage director Christophe Gayral, in tandem with set and lighting designer Eric Soyer were admirable models of restraint, and their modus operandi of “less is more” paid huge dividends. Renaud Rubiamo has devised a number of gorgeous still projections and video effects, the most stunning being the requisite hall of portraits that at one point come eerily to life ". James Sohre 13/05/13

 

CONCERTO NET

" Excellente directions d’acteurs ". Laurent Barthel 18/07/13

CONCERT CLASSIC

" Ce spectacle parfait gagnerait a être repris par d’autres théâtres " Jean- Charles Hoffelé 09/7/13

MAESTRO.NET

" La vision de Gayral  est la plus simple possible, dépouillée et ce qui fait que le public est d’autant plus touché par le message universel de cet opéra ". Leszek Bernat 26/03/13